84410

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Tribune de Thierry Magnier - Traces d'ateliers -

    Nous avons dit notre envie de tourner la page...

    Nous espérons la tourner ensemble.

    Avant de la tourner, laissons la parole à notre ami Thierry Magnier, avec cette réponse juste aux polémistes de mauvaise foi !

    A découvrir ici.

     

    Pour montrer que nous tournons la page, et surtout pour

    montrer que coûte que coûte nous continuons à lire, à écrire, à créer,

    voici quelques traces

    d'ateliers croisés ces derniers jours,

     

    Les petits sacs de traces à La Fête du Livre

     

    de Saint Paul Trois Châteaux

    ateliers saint paul et lp sorgues 003.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Des recueils de poèmes illustrés

    au Lycée Professionnel de Sorgues

     

    P1050368.JPG

     

    ateliers saint paul et lp sorgues 014.jpg

    P1050373.JPG

    P1050376.JPG

    Des maisons pour accueillir Thomas Scotto

    au collège Jean Brunet à Avignon

     

    ateliers résidence 019.jpg

    Des petits "cabinets de curiosités" 

    qui nous entourent à la boutique éphémère

    pendant le stage de trois jours en Grains de Lire

    TRACES DE STAGE FEV 2014 021.jpg

    TRACES DE STAGE FEV 2014 022.jpg

    TRACES DE STAGE FEV 2014 026.jpg

    A suivre, des traces de notre journée avec Arno

    Et n'oubliez pas de relire le programme

    de la seconde étape de la résidence

    de Thomas Scotto et Cécile Gambini.


    A très bientôt donc.

  • Les rendez-vous de la résidence

    stages nomades résidences 059.jpg

     Cliquez sur la photo de ce petit détail

    de la création de Cécile, Thomas et Carole

    à la Boutique Éphémère

    pour découvrir le programme.

  • EN VIGILANCE ROUGE

    Nous espérons pouvoir passer à autre chose,

    voici une page "non exhaustive"

    de liens vers différents articles.

    Il y a aussi et cela fait plaisir de voir la mobilisation,

    une page Facebook dédiée à

    toutes les turbulences !

    021.JPG

    Restons en vigilance

    et tournons la page !

  • "Résister comme on respire"

    "Sous les pavés, la plage.

    Sous nos livres,

    l'espoir d'une société digne libre et solidaire"

    Quand notre amie - écrivain - nomade, Cécile Roumiguière pose des mots et que Carole Chaix, notre autre amie - illustratrice - nomade pose des images, on ne peut que résister à leurs côtés.

     

    Résister comme on respire pour continuer à ouvrir des livres, construire des portes et des fenêtres entre leurs pages pour que le souffle passe.

     

    Et puis continuer de lire et relire ce qui s'écrit, les mots de Sylvie Vassallo la directrice du Salon de Montreuil.... Ne pas baisser les bras.

    "Comme les nomades, continuer de garder l'esprit libre, sans voie tracée"... Merci à Thomas Scotto pour ces mots qui nous vont bien, comme tant d'autres qu'il écrit.

     

    A tout de suite sur les routes, amis Nomades d'ici et d'ailleurs....

  • INDIGNEZ-VOUS ; ENGAGEONS NOUS !

    Dans le temps suspendu entre deux étapes de la résidence, encore quelques belles rencontres, expériences d'ateliers, partages de livres, de mots et d'images.

     

    Mais aussi, plus inquiétant, une drôle d'attaque de la littérature jeunesse. "Drôle, décalée, affolante, effrayante", les mots se bousculent et les articles aussi.

     

    Alors, histoire de montrer que nous sommes là, engagés, présents, et vigilants, voici un petit récapitulatif des différents points de vue autour de cette affaire.

    "COPÉ : COLLÉ !"

    Il y a tout d'abord la parole des principaux concernés et visés :

    • L'atelier des Merveilles, à l'origine de l'excellente bibliographie mise à l'index de manière erronée par Copé. Cécile Moulain, membre actif et professionnel de ce collectif de parents (et qui plus est une amie qui partage nos "Grains de Lire") y fait une réponse très digne et intelligente.

     

     

    • La parole des auteurs eux-mêmes, qui il faut le redire, sont des artistes, des créateurs et n'ont d'autres volontés que de faire découvrir le monde par le prisme de leur art. Ils se sont exprimés dans différents médias : le Huffingtonpost, . Marc Daniau et Claire Franek proposent à Monsieur Copé une petite explication de texte dans le Nouvel Observateur. Dans le Figaro

     

    • La parole de Claude Ponti autre créateur reconnu en littérature jeunesse qui lui, explique la bêtise qui transparaît quand on critique un livre sans le comprendre !

     

    Il y a bien sûr la parole des professionnels du livre, de la lecture publique, des médiateurs qui sont eux au quotidien sur le terrain du partage et de la vraie médiation avec les publics. Ceux qui connaissent et affirment leur liberté de passeurs de livres !

     

     

    • Sur le blog de lecture jeunesse, blog des bibliothécaires du Var, le point de vue de l'ABF, l'association des Bibliothécaires de France, de la Charte des auteurs de littérature jeunesse.

     

     

    Il y a encore tout le travail fait par les médias

     

     

     

    Mais, derrière tout cela, se cachent et se développent aussi des choses encore plus graves.... et sûrement moins anecdotiques !

    • Le point de vue de la ministre de la Culture avec une information qui rappelle ici à nos amies bibliothécaires d'Orange de tristes souvenirs ! On retrouve dans les archives de Citrouille dans un article de 1996 ce qui s'est passé à Orange à l'élection de Jacques Bompard. A méditer aussi !

     

    • Ce que signifie littérature sous haute surveillance ! N'oublions pas que le premier geste des dictatures c'est de surveiller les livres. Si vous allez lire le post du blog le salon beige, des questions se posent !

     

    • Et pour finir, mais c'est sûrement loin de l'être ! Les dérives que tout cela entraîne. Cette fois-ci c'est le poète David Dumortier qui est attaqué et repéré comme un être dangereux pour l'avenir de nos enfants. Rien de moins que ça !

    Allez, on continue ?               COPÉ : COURT